Charte d'éthique des usagers de l'ARA

CHARTE DES USAGERS

Cette charte, remise à chaque usager — adhérent, ou non adhérent participant à l’une des activités proposées par l’ARA — reprend et résume les grandes lignes du Règlement Intérieur de notre association, qui est remis à chacun lors de son adhésion.

Elle a été rendue nécessaire dans la mesure où certaines personnes pensent (à tort) que l’on peut « tout faire et tout dire » lors de nos rencontres. Elle doit permettre que nos activités ne soient pas parasitées par des comportements « inadaptés », qui pourraient déconcerter et décourager ceux qui respectent les autres, les idées et les lieux.

  1. Tout usager s’engage à respecter l’éthique de l’Association, à accepter les différences, la parole de l’autre (qu’il soit usager ou conférencier), à ne pas imposer ses propres idées et méthodes, à avoir une tenue correcte en toute circonstance.

  2. Dans le cas où les activités se déroulent dans une salle privée, chacun doit respecter l’avis et les contraintes éventuelles du propriétaire des lieux. Si elles se déroulent dans une salle municipale, c’est alors le règlement édicté par la municipalité qui s’impose.

  3. Lors des activités, les usagers sont tenus de se conformer aux consignes des dirigeants de l’Association. A défaut, la responsabilité de l’Association est dégagée et les personnes mises en cause peuvent être exclues, conformément aux Statuts et au Règlement Intérieur, de toutes les activités proposées ultérieurement.


La conclusion de cette courte charte est tout à fait illustrée par les Quatre accords Toltèques1. Ils sont en quelques sorte un « code de conduite » qui permet d’appréhender le monde sereinement, et de façon plus saine. Ce sont des mantras pleins de bon sens, mais surtout d’une très grande puissance.


  1. « Que votre parole soit impeccable ».

  2. « N’en faites pas une affaire personnelle ».

  3. « Ne faites pas de suppositions ».

  4. « Faites toujours de votre mieux ».

1 Don Miguel RUIZ, Les quatre accords toltèques, Éditions Jouvence, traduit par Olivier Clerc,1999.